Epsilon Melia
Vous êtes ici: Accueil / Blog / Les Rencontres d’Epsilon Mélia : Mais pourquoi donc avons-nous peur de la folie?

Les Rencontres d’Epsilon Mélia : Mais pourquoi donc avons-nous peur de la folie?

Les Rencontres d’Epsilon Mélia : Mais pourquoi donc avons-nous peur de la folie?

EpsilonMelia 21/01/2017 0 Commentaires
AURÉLIANE 2
21jan
0
epsilon_rencontres
Autour du thème
Mais pourquoi donc avons-nous peur de la folie?
par Antoine MÉNARD Psychologue dans la rue et ….
en présence d’Auréliane CHAILLET-VESTUR, Photographe
Le Jeudi 2 mars 2017, 19h00
à L’atelier Epsilon Mélia, 154 rue Marcadet 75018 Paris
(Entrée gratuite. vous inscrire : epsilonmelia@gmail.com
ou 06 83 12 44 78) + d’info www.epsilonmelia.com
rubrique « Atelier Epsilon Melia » – Places limitées
AURÉLIANE 2
EXPOSITION PHOTOGRAPHIQUE Corps, à la folie
d’AURÉLIANE  CHAILLET-VESTUR
Ce travail de mosaïque de corps est issu d’un projet « Stérile » où je traite d’un monde aseptisé, sous cloche. Ici, j’ai choisi de retravailler une partie d’une série de diptyques en utilisant les corps, seuls, pour qu’ils nous racontent autre chose. Ces personnages sous cloches, coupés du monde, dans le flou, témoignent des différents ressentis de chacun face à l’enfermement. Un enfermement physique, ou peut-être psychologique. La vitre représente cette barrière, cette fracture avec le réel. Les différentes postures, miroir de cette souffrance, nous amènent vers un sentiment de folie. Ici, le réel côtoie l’imaginaire, le physique côtoie le psychologique. Le corps, ici représentation de souffrance et de folie qu’elle soit extérieure ou intérieure, met en image ce que nous pouvons ressentir face aux barrières, aux contraintes et aux enfermements que peut nous réserver la vie. Les cages sont nombreuses et nous ne savons pas quelle forme prendra notre folie afin de nous en échapper ?
Auréliane Chaillet-Vestur
_____________________________________________________________
Auréliane Chaillet-Vestur

Photographe Plongée dans l’univers des artistes d’Auvers dès mon enfance, c’est tout naturellement que je me tourne vers l’art pour mes études. Choisissant la photographie comme moyen d’expression, je pars pour Paris en 2010 afn de parfaire mes connaissances techniques en BTS photo. Deux ans plus tard, diplôme en poche, je me lance dans la vie professionnelle et les projets artistiques.

Voilà maintenant trois ans que je travaille mes projets photographiques L’écriture et le dessin prennent une grande part dans mon travail souvent inspiré par le minuscule et les insectes ; tout ce qui vit à nos pieds et que nous ne prenons pas la peine de regarder.

Mes projets débutent souvent par des textes que j’écris et viennent se construire autour d’eux. Puis viennent des croquis, dessins, de nombreuses recherches qui se tournent souvent vers des domaines scientifques, artistiques, biologiques, sociaux. Toutes ces informations me permettent de visualiser mes photographies à venir et ainsi de construire mon projet.

Le dernier projet en date m’a également permis d’explorer d’autres médiums qui me semblaient à même de compléter mon projet (montage d’une ambiance sonore et réalisation de deux structures). Ainsi, j’aspire à me familiariser avec d’autres techniques artistiques qui viendront enrichir mon travail.

Dans la catégorieUncategorized
A propos de l'auteur EpsilonMelia

Envoyez nous un message ici

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nom *
Email *
Web

Commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>