Epsilon Melia
Vous êtes ici: Accueil / D’ici et d’ailleurs, de la psychanalyse à l’éthnopsychiatrie

D’ici et d’ailleurs, de la psychanalyse à l’éthnopsychiatrie

Public

Tous les professionnels du champ social, médico-social

Objectifs

 

Promouvoir le développement d’un regard critique sur la façon de « faire thérapie » et « guérir »

Connaître et comparer différentes visions du monde et par conséquent différents savoir-faire thérapeutiques

Apprendre des outils utiles dans l’approche des personnes d’autres cultures, et des personnes représentant l’altérité indigène

 

Contenu

 

a – Au début de l’histoire

– Les approches de l’Occident : nosographies psychiatriques (Kraepelin)

– Psychiatre, pour ainsi dire : la construction du langage et l’imagerie des « dominés » (Fanon)

– Le rôle de la psychanalyse : la perspective métaculturelle (Devereux)

– Vers l’ethnopsychiatrie : le « voyage ethnographique » (De Martino)

 

b – Quelle ethnopsychiatrie ?

– Psychiatrie transculturelle : l’expérience de M.R.Moro

– La rupture avec le maître et l’ouverture du Centre Devereux : le défi de T. Nathan

– « Guérisseur de folie » : les dispositifs de soins dans les travaux de P. Coppo et L. Pisani entre Mali et le Sénégal

 

c – Paraphrasant Nathan : certaines banalités de base

– Éléments de l’influence thérapeutique

– La fabrication culturelle de l’humain

– Angoisse ou frayeur

– Frayeur et colère

– A qui j’appartiens ?

 

d- Des expériences

– Le dispositif thérapeutique, en présence du médiateur ethnoclinique

    • Maladie physique et maladie mentale : comment intervenir avec les humains qui viennent d’ailleurs ?
    • Expériences avec les patients migrants VIH à l’hôpital

 

Prix

€560

Dates et lieu de la formation

19, 20 et 21 septembre 2018
Atelier Epsilon Melia - Paris 18°
Cette formation peut également être mise en place au sein de votre institution

Méthode

 

  • Apports théoriques
  • Exposés, discussions, échanges
  • Travail à partir de documents écrits et audiovisuels

 

2 avis pour D’ici et d’ailleurs, de la psychanalyse à l’éthnopsychiatrie

  1. :

    Retour bilan formation inter septembre 2014, chaque stagiaire qualifie la formation par un mot :
    – « super »
    – « enrichissante »
    – « Très intéressant et abordable pour une première rencontre avec l’ethnopsychiatrie »
    – « C’est une formation intéressante qui donne la possibilité de « tourner » son regard autrement que dans nos habitudes professionnelles »
    – « J’ai fait des liens avec des situations professionnelles, journées denses mais vivantes »

  2. :

    Lors du bilan de la formation inter en septembre 2015, les stagiaires ont qualifié la formation par un mot :
    – formation très enrichissante, abordable, complète, dense en 3 jours
    – enrichissante +++
    – intrigante
    – prise en compte des multiplicité culturels et ouverture sur les objets invisibles actifs. Comment rationaliser « l’irrationnel » sur un temps transitoire

Ajouter un Avis