Epsilon Melia
Vous êtes ici: Accueil / Les Troubles Envahissants du Développement : « communiquer qu’en m’aime ! »

Les Troubles Envahissants du Développement : « communiquer qu’en m’aime ! »

Public

Tous les professionnels du champ social, médico-social

Objectifs

 

– Comprendre ce qu’on entend par « Troubles Envahissants du Développement »

– Mieux évaluer le niveau d’impact de ces troubles sur la personne avec TED et sur son entourage

– Améliorer les conditions d’accueil des enfants avec TED en collectivité

– Réfléchir et analyser ce qu’il est possible de faire pour améliorer la communication

– Aider les enfants avec TED à grandir avec et non malgré l’Autre.

 

Contenu

 

a- Qu’est-ce que les TED ?

Les classifications internationale, européenne et française

Définitions et grandes caractéristiques

Les signaux d’alerte

 

b- Quelles conséquences sur la personne et sur son entourage ?

Sur les aptitudes motrices, langagières, cognitives et sociales

Les réactions fréquentes de l’entourage

 

c- Accueillir un enfant avec TED en collectivité (structures d’accueil : crèche, halte garderie, école, centre de loisirs…)

Évaluer ses difficultés et identifier ses besoins

Valoriser ses points d’appui et identifier son potentiel

S’adapter à lui pour qu’il s’adapte à vous

S’appuyer sur le travail d’équipe et le partenariat

 

 

d-L’enjeu de la communication

Qu’est ce que communiquer ?

Les différentes formes de communication

Liens entre communication et identité

La place et la part de l’Autre

 

e- Les propositions thérapeutiques

Des modalités de prise en charge

 

 

Prix

Dates et lieu de la formation

au sein de votre institution, nous consulter, nous établirons un devis
Cette formation peut également être mise en place au sein de votre institution

Méthode

 

  • Apports théoriques et exemples concrets
  • Travail d’analyse des situations apportées par les participants

 

Avis

Il n'y pas encore d'avis.

Soyez le premier à donner votre avis “Les Troubles Envahissants du Développement : « communiquer qu’en m’aime ! »”