Epsilon Melia
Vous êtes ici: Accueil / Supervision individuelle

Supervision individuelle

  Les professionnels fortement impliqués dans la relation auprès des personnes accompagnées (psychologues du travail, psychologues cliniciens, psycho-thérapeutes, animateurs de groupes de paroles, professionnels de l’insertion, travailleurs sociaux…)  

Public

Tous les professionnels du champ social, médico-social

Objectifs

 

La supervision permet de contribuer à la progression du professionnel, en lui révélant ses points forts et en les renforçant. D’identifier et de parfaire son style d’intervention. Interroger les fondements éthiques de sa pratique.

La réflexion et la prise de conscience qui lui est associée permet au professionnel outre l’approfondissement de ses qualités relationnelles, de dégager des pistes quant à la résolution de situations rencontrées, même si là n’est pas l’objectif premier de la supervision.

 

Contenu

a- La supervision individuelle, une définition

La supervision est un espace de paroles et d’échanges dont l’objet est le professionnel. Il présentera des situations d’accompagnement où ses émotions auront été engagées. De l’analyse des situations présentées, il identifiera les émotions et les résonances personnelles engagées. L’enjeu est de se questionner sur les modalités de relations établies avec les personnes accompagnées pour éventuellement retrouver la distance parfois mise à mal par une trop grande implication. Il est aussi de retrouver du sens à son action lorsque des modes relationnelles sembles être sans issue. Ce travail d’élaboration doit permettre de consolider les postures psychiques du professionnel confronté à des situations difficiles.

La prise en compte du transfert

Toutes fonctions qui impliquent des dimensions relationnelles importantes sont soumises aux effets transférentiels. La méconnaissance de ces effets entraîne des comportements parfois difficiles à rendre intelligibles chez la personne accompagnée comme chez l’accompagnateur. La supervision a pour finalité d’éclairer ce qui échappe à une compréhension immédiate, d’élucider ce qu’on nomme le ? passage à l’acte ?. La prise en compte de ces phénomènes de transfert, outre de permettre au professionnel de maintenir la distance nécessaire pour tenir sa fonction, doit permettre d’en faire un outil pour un meilleur accompagnement.

La supervision permet aux personnes de contrôler leur autonomie dans la relation, d’identifier leurs limites, les tensions relationnelles, l’impuissance auxquelles elles sont confrontées, ainsi que l’agressivité et l’angoisse qu’elles produisent.

b- La supervision individuelle, les modalités

Elle a pour cadre la rencontre de deux personnes, le superviseur et le supervisé. L’enjeu étant qu’une relation de confiance s’installe, pour que le supervisé interroge sa subjectivité au contact de la subjectivité du superviseur, et que le professionnel aborde ce qui se passe d’intime et de personnel dans sa relation avec les personnes accompagnées. Condition indispensable pour repérer les effets de transferts et les déjouer.

c- Supervision individuelle, approche et références théoriques

Nous n’excluons aucune référence théorique. Celles-ci pouvant être psychanalytique, systémique. L’une n’excluant pas l’autre.

Le choix de la référence théorique est privilégié en fonction de la sensibilité et de l’attente du supervisé.

 

Prix

Dates et lieu de la formation

A définir avec le participant, un devis sera établi suite à un échange pour définir vos besoins et attentes
Cette formation peut également être mise en place au sein de votre institution

Méthode

Les intervenants d’Epsilon Mélia sont sélectionnés en fonction de leur champ de compétences, leurs références théoriques, leurs expériences professionnelles.

Avis

Il n'y pas encore d'avis.

Soyez le premier à donner votre avis “Supervision individuelle”